4 points importants à retenir avant de choisir vos casques audio

4 points importants à retenir avant de choisir vos casques audio

Conçus pour écouter de la musique sans gêner ses voisins, les casques audio et les écouteurs sont devenus de véritables accessoires de mode. Ecouteurs ou casques intra-auriculaires, filaires ou true wireless, avec ou sans réduction de bruit…, plusieurs modèles existent sur le marché. Ce qui pourrait rendre difficile votre choix ! Alors, voici 4 points essentiels que vous devriez connaître pour ne pas perdre inutilement votre temps à choisir.

1. Les différents types de casques audio ou écouteurs

Les casques audio sont généralement formés de deux écouteurs composés chacun d’un mini haut-parleur pour restituer toutes les fréquences audibles. Sur un casque, chaque écouteur est relié par un arceau qui entoure la tête. C’est de là qu’est venue l’appellation « casque ». Aujourd’hui, vous pouvez choisir entre deux grandes familles de casques : les casques nomades et les casques sédentaires.

Les casques sédentaires

Les casques sédentaires

 

Les casques audio du type sédentaire s’adressent aux personnes qui privilégient la qualité sonore. Dans cette catégorie, vous pouvez choisir entre deux modèles : les casques ouverts et les casques fermés.

  • Avec le casque ouvert, les coques des écouteurs sont munies de petits trous pour le passage de l’air. Ce modèle a la particularité d’offrir une meilleure qualité d’écoute. Avec l’air qui y passe, le son sera plus neutre et naturel. En plus, l’effet de spatialisation est nettement amélioré. Néanmoins, le son peut être perceptible de l’extérieur et peut gêner votre entourage.
  • Avec le casque fermé, vous êtes coupé du monde extérieur ! Ce modèle vous permet d’avoir une qualité sonore optimale, surtout au niveau des graves. Les casques fermés sont plutôt adaptés à des environnements bruyants.

Les casques nomades

Les casques nomades

Dans cette catégorie, on distingue 3 genres : les oreillettes, les casques audios à arceau et les intra-auriculaires.

  • Oreillettes: on les appelle aussi « écouteurs traditionnels. Ils comportent deux embouts qui se logent dans chaque oreille, au niveau du pavillon. C’est ainsi qu’on les appelle parfois des « oreillettes ». Leurs défauts ? Outre un son de qualité moyenne, ils ne vous isolent pas des bruits environnants. Ce sont ces modèles qui sont livrés, par exemple, avec le Smartphone que vous achetez.
  • Casques ou écouteurs intra-auriculaires: munis d’embouts de dimensions différentes, ils s’insèrent dans le conduit auditif. Ces modèles offrent généralement une meilleure qualité sonore tout en vous protégeant des bruits venus de l’extérieur. Ils s’introduisent assez profondément dans le canal auriculaire, c’est pourquoi certains utilisateurs ne les supportent pas.
  • Casques à arceau ou serre-tête : le modèle est constitué de deux écouteurs logés dans des coussinets en mousse pour assurer le confort. Les deux écouteurs sont reliés par un arceau qui entoure la tête de l’utilisateur, d’où son nom de « serre-tête ». Lorsque les coussinets se posent juste sur vos oreilles, le casque est du type « supra-aural ». En revanche, lorsque les coussinets entourent vos oreilles, vous êtes en face d’un casque de type « circum-aural ». Généralement, les casques audio à arceau sont du type « casque fermé », mais il existe des modèles de type « ouvert » (ou semi-ouvert) en disposant d’une grille d’aération sur leur face externe.

2. Le type de connexion pour vos casques audio : filaire ou sans fil ?

Lorsque vous choisissez un casque audio, il existe généralement deux versions selon les moyens de le connecter à votre appareil (téléphone, pc, …) : les casques filaires et les casques sans fil.

Il y a tout d’abord les casques filaires composés de deux écouteurs et d’une fiche jack de 6,35 mm (casques de salon) ou 3,5 mm (casques nomades) de diamètre, le tout relié par câble constitué par un double fil de cuivre gainé mesurant entre 1 et 3 mètres. Habituellement, on dispose sur le câble d’une télécommande et d’un micro pour la prise d’appel ainsi que des boutons pour contrôler le niveau sonore. Lorsque vous optez pour ce modèle, faites attention à la compatibilité car la plupart des appareils mobiles haut de gamme embarquent une prise USB Type-C ou un connecteur Lightning, à la place de l’habituelle prise jack.

Le type de connexion filaire ou sans fil

A côté des casques filaires, on retrouve les modèles sans fil et qui utilisent le protocole de communication Bluetooth pour se connecter à vos appareils (Smartphones, PC, tablettes…). Les constructeurs proposent aussi des casques sans fil d’un autre type : les écouteurs True wireless. Il s’agit d’un modèle constitué de deux écouteurs intra-auriculaires qui ne sont reliés par aucun fil. Quel que soit le modèle choisi, sachez qu’un casque sans fil a besoin de piles ou de batteries rechargeables pour fonctionner.

3. La réduction de bruit

Vous l’avez constaté vous-même qu’il est vraiment agaçant d’écouter de la musique lorsque votre entourage fait beaucoup de bruits, vous obligeant parfois à augmenter excessivement le volume. Cela pourrait nuire à votre santé : risques de lésions auditives et stress. Pour pallier ces désagréments, les constructeurs sont venus au secours des utilisateurs en concevant les casques à réduction de bruit. Comme son nom l’indique, la réduction de bruit consiste à éliminer les bruits externes afin que vous puissiez jouir d’une qualité d’écoute optimale.

La réduction de bruit

Selon la technique adoptée, on retrouve également deux types dans cette catégorie : les casques à réduction de bruit passive et les casques à réduction de bruit active.

  • Le casque à réduction de bruit active est équipé d’un microphone intégré qui va capter le bruit venu de l’extérieur. Le circuit électronique va créer ensuite un signal de même amplitude que celui capté, mais en inversant sa phase. En additionnant les deux signaux, on obtient un signal d’amplitude zéro. C’est ainsi qu’on arrive à éliminer le bruit venu de l’extérieur !
  • D’un autre côté, il y a le casque à réduction de bruit passive. Pour ces modèles, il n’y a pas d’éléments intégrés, ni de processus d’annulation de bruits, mais leur isolation est renforcée avec des matériaux comme le caoutchouc, la silicone ou la mousse à mémoire de forme. Pour éviter toute perte sonore, son embout est aussi adapté pour convenir au pavillon de l’oreille.

4. Choisir ses casques audio selon leur utilisation

Pour être en mesure de choisir le casque idéal, vous devez d’abord penser aux usages auquel vous le destinez. Avez-vous l’habitude d’écouter de la musique à la maison, dans la rue ou dans les transports ? Notez que les casques audio ne sont pas toujours polyvalents : certains sont notamment conçus pour bien fonctionner dans certaines situations.

Choisir ses casques audio selon leur utilisation

A la maison ou au bureau

A la maison, pour écouter de la musique depuis votre Smartphone, TV, baladeur ou PC, presque n’importe quel type de casques audio peut aller. Toutefois, afin de pouvoir bénéficier d’une liberté totale de mouvement, le mieux est d’opter pour un modèle sans fil. Pour visionner un film sur votre téléviseur, ce choix est valable pour éviter d’être bloqué à un mètre de l’écran.

Au bureau, un casque audio à arceau du type circum-aural est à privilégier pour bénéficier d’une qualité sonore excellente.

Dans la rue ou les transports

Dans un environnement bruyant comme la rue ou les transports, le critère d’isolation du casque est très important, qu’il soit filaire ou sans fil. Dans ces endroits, le mieux est d’éviter les casques ouverts en faveur des casques fermés ou des écouteurs intra-auriculaires. Si vous en avez les moyens, un casque audio à réduction de bruit active vous assurera une bonne isolation contre les bruits environnants.

Attention toutefois, pour votre sécurité lorsque vous traversez une rue, il vaut mieux entendre les voitures arriver. Dans une telle situation, l’utilisation d’un casque ouvert est vivement conseillée !

Pour l’ordinateur ou les consoles de jeux

Pour une utilisation avec un PC ou une console de jeux, il existe des casques spécifiquement dédiés. Ces modèles disposent souvent d’un micro et d’une connectique spécialisée pour cet usage. Ils intègrent en plus une technologie de spatialisation utiles pour les jeux vidéo. Enfin, n’oubliez pas de jeter un œil sur la compatibilité du casque choisi avec votre console de jeu…

Pour le sport

Pour choisir son casque de sport, deux critères interviennent : le form factor (facteur de form, en français) et l’indice de protection :

  • Au niveau du form factor, privilégiez les casques audio ou écouteurs plus légers et stables qui intègrent des fixations pour rester en place malgré les mouvements brusques. Si vous voulez un son plus riche, optez pour un modèle intra-auriculaire et sans fil pour plus de liberté de mouvement.
  • Pour pouvoir durer, votre casque doit être résistant à la sueur, la poussière, l’eau ou la pluie. Pour les sportifs, le casque choisi doit respecter certaines normes d’étanchéité définies par l’indice de protection allant du IPX0 à IPX8. Plus précisément, cet indice vous indique comment votre casque résiste à la poussière, l’humidité et l’eau.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments